Changer le domaine d’un serveur Ubuntu

El Peñón de Guatapé, Guatapé, Antioquia en Colombie, avec les acronymes DNS et FQDN et leurs significations

Hostname et FQDN

Un hostname est le nom d’un serveur, d’un ordinateur connecté à l’internet. Le hostname sert à identifier le serveur, l’ordinateur sur le réseau. C’est aussi une partie du FQDN Fully Qualified Domain Name qui est nécessaire à beaucoup d’applications et de drivers, ou de services.

Définir le hostname

Pour connaître le hostname qui est défini, on utilise la commande hostname :

Ce nom est défini dans le fichier /etc/hostname.

On peut changer ce nom par ce que l’on veut, soit en éditant le fichier avec sudo, soit avec la commande sudo hostname server-45678. Dans le premier cas, il faut rebooter le serveur, dans le second cas, cela prend effet tout de suite.

Definir le FQDN Fully Qualified Domain Name

Pour redéfinir le FQDN, l’IP publique Internet Protocol est nécessaire. Supposons que mon IP soit 123.456.789.012

Le FQDN est défini et peut être modifié dans le fichier /etc/hosts

On se connectera ensuite en ssh à username@server-45678.domain.tld.

Définir les DNS

DNS signifie Domain Name System. Chaque machine connectée au réseau mondial Internet dispose d’une adresse IP. Il existe 2 versions majeures d’adresses IP : L’IPv4 et L’IPv6. Une IPv4 utilise 32 bits, 4 séries de 8 bits séparés par des points. Cela limite le nombre d’adresses disponibles à  232 = 4 294 967 296 adresses. 1 bit ne peut recevoir qu’un 0 ou un 1. La population mondiale aujourd’hui le Samedi 22 Mai 2021 à 18h48 étant de 7 867 488 702 habitants Ref., il était nécessaire de changer le système et de disposer de beaucoup plus d’adresses et de plages disponibles. Cela a été réalisé avec l’IPv6 en 1998, définissant des adresses sur 128 bits, 8 groupes de 4 signes, les chiffres de 0 à 9 et les lettres de a à f, pour être donnés en hexadécimal, c’est-à-dire en base 16. On dispose ainsi de 2128 ≃ 3,403 × 1038 adresses possibles, très largement au-dessus des capacités terrestres pour accueillir une population humaine, pollueuse et guerrière.

Composition d'une adresse IPv4
Composition d'une adresse IPv6

Donc, tout cela pour dire qu’il est bien difficile de retenir une série de chiffres et de signes pour se connecter à un serveur, et pour cela a été conçu le système des DNS, un protocole standard permettant de lier une adresse IP à un domaine composé d’un nom (les lettres de l’aphalbet latin moderne en minuscule sans accent, le tiret haut dash et le tiret bas underscore) et d’une extension séparé par un point dot. Les noms de domaine s’achètent et sont gérés par des registrars, qui sont des autorités reconnues pour certifier qu’un nom de domaine est unique et lié à une personne physique ou morale. Les registrars disposent de serveurs DNS, permettant de diffuser mondialement le nom de domaine. Pour lier son serveur à un nom de domaine, on définit sur les serveurs DNS un enregistrement de type A spécifiant une équivalence entre une adresse IP et un nom de domaine. La diffusion d’un nom de domaine sur le réseau mondial prend quelques heures, on peut vérifier cela sur des sites appelés DNS Propagation Checker tel que whatsmydns.net.

Et hop, l’adresse IP du serveur est liée à un nom de domaine, ou à un sous-domaine (des caractères alphabétiques devant le domaine séparé par un point).

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables.