Creation d’une machine virtuelle : VirtualBox

Une machine virtuelle sur un ordinateur consiste à créer un nouvel environnement d’exploitation sans modifier le système, c’est-à-dire qu’un logiciel tel que Oracle VM VirtualBox s’exécute sur un système d’exploitation existant qui est l’hôte de la machine. Ainsi on peut installer de nouveaux systèmes qui s’exécutent sur son système, par exemple un système Linux s’exécutant sur un système Windows. On parle d’hyperviseur de type 2. Le programme hyperviseur est exécuté par le système d’exploitation OS Operating System qui est capable de lancer de nouveaux systèmes d’exploitation. L’hyperviseur utilise les ressources matérielles processeur, mémoire vive, disques durs qui sont disponibles pour le nouveau systèmes d’exploitation.

Schéma d'hyperviseur de type I et II sur fond de vue aérienne du réservoir Spray Lakes, parc provincial du mont Assiniboine, Alberta

Dans cet article, j’expose l’installation de Oracle VM VirtualBox sur un système Windows 10. Le logiciel créera une machine virtuelle sur laquelle pourra être installé n’importe quel système d’exploitation. Bien-sûr, il faut disposer d’une machine suffisamment puissante pour réaliser cela : un CPU Central Processing Unit dual-core, au minimum 4 Go de RAM Random Access Memory, 50 Go d’espace disque libre ou un autre disque dur et la virtualisation VT-x et AMD-V doit être activé dans le BIOS Basic Input Output System.

Photo du BIOS GigaByte VT-d enabled

Virtual Box

On télécharge Virtual Box et l’extension Oracle VM VirtualBox sur le site Oracle

Téléchargements de VirtualBox et de l'extension VM VirtualBox

On peut alors intailler Virtual Box et l’extension. Lorsque Virtual Box et le driver USB sont installés, on sélectionne Extension dans le programme et l’on va chercher l’emplacement de notre extension pour l’installer.

Installation du plugin dans VirtualBox

L’extension est installée pour Virtual Box, on sélectionne Outils pour installer un nouveau système d’exploitation sur une machine virtuelle. Il nous faut un fichier ISO pour le système d’exploitation de cette machine virtuelle, on va télécharger la même version que celle présente sur le système, afin de faire les tests voulus. On peut télécharger Ubuntu ou Android ou autre pour la machine virtuelle.

Création d’une image ISO du système d’exploitation

Je cherche à utiliser Windows, mon système d’exploitation sur une machine virtuelle. Ceci afin de tester certains programmes, avant de les installer sur le système d’exploitation principal. On peut très bien installer un autre système tel Linux/Ubuntu à partir d’une image ISO.

Contrairement aux versions précédentes de Windows, on doit utiliser l’outil de création de support Media Creation Tool pour créer un fichier ISO de l’installation Windows. Bien évidemment, on doit s’assurer d’avoir une licence pour installer et utiliser Windows 10.

  1. Sur la page de téléchargement Windows 10, on télécharge l’outil de création de support
  2. On lance le fichier téléchargé et l’on sélectionne Create installation Media (USB flash drive, DVD, or ISO file) for another PC
  3. On vérifie le langage, l’architecture et l’édition, puis on clique sur Next
  4. On choisit ISO file comme Media à utiliser, puis Next
  5. On choisit l’emplacement du fichier ISO

Et c’est parti, l’outil télécharge le fichier ISO correspondant à la version Windows du système, donc tout dépend de la connexion.

Fenêtre d'attente de sauvegarde ISO du sytème Windows
Fenêtre lors de la création de l’ISO Windows

Au bout d’un certain temps, le fichier est téléchargé à l’endroit indiqué. On peut s’en servir pour faire une machine virtuelle Windows indépendante du système de la machine réelle.

Installation du système d’exploitation de Virtual box

Pour créer une machine virtuelle, on sélectionne Outils Tools et Nouvelle New. On définit un nom pour la machine, un emplacement, le système à installer, la mémoire à allouer (le programme préconise 2048 MB, autant prendre 4096MB). On crée un disque dur virtuel (2ème choix), on laisse le choix sur VDI, on choisit d’allouer dynamiquement pour que ne soit représenter sur la machine réelle que l’espace disque réellement utilisé par le fichier .vdi représentant le disque dur. On choisit la taille, on peut laisser 50.00 GB. On clique sur Démarrer Start pour lancer la machine virtuelle.

Il faut alors choisir un lecteur optique virtuel pour démarrer la machine. On clique sur l’icone Folder, on choisit d’ajouter Add un lecteur optique virtuel et l’on va sélectionner le fichier ISO que l’on a construit précédemment. Le dossier apparaît dans la fenêtre de sélection du disque de démarrage. Et l’on démarre Start.

Disque virtual de démarrage de Virtual Box

La machine virtuelle démarre, il n’y a plus qu’à poursuivre l’installation.

Installation de Windows sur la machine virtuelle

L’installation se déroule comme d’habitude, on choisit que l’on n’a pas de N° de série, une installation personnalisée (et non une mise à jour Upgrade). Dans le setup de Windows, seul le disque dur de 50 GB défini précédemment sera proposé. On continue l’installation en cliquant sur Suivant Next. On peut définir le même compte Windows que la machine réelle et le même PIN.

Et hop, une machine virtuelle pour tester ce que l’on veut sans infecter la machine principale, pour installer un nouveau système d’exploitation, pour faire des essais, s’amuser avec des réglages sans affecter la machine principale et sa configuration.

Pour faire tourner Linux, on peut regarder aussi vers WSL Windows Subsystem for Linux, voir Windows 10 Trucs et astuces, WSL sur ce blog.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables.